Colloque du dialogue social
Colloque du dialogue social
Colloque du dialogue social

1er colloque du dialogue social :

En juin 2016 aura lieu le 1er colloque du dialogue social. Ce colloque à pour objectif de mobiliser les acteurs du dialogue social en entreprise afin de les accompagner à appréhender les prérogatives de leurs fonctions.

Le Bureau international du Travail définit le dialogue social comme incluant tous les types de négociation, de consultation ou simplement d’échange d’informations entre les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions présentant un intérêt commun relatives à la politique économique et sociale.

Le dialogue social est le meilleur outil du BIT pour promouvoir de meilleures conditions de vie et de travail ainsi qu’une plus grande justice sociale. C’est un instrument, un dispositif pour une meilleure gouvernance dans de nombreux domaines et sa pertinence est non seulement liée au processus de mondialisation, mais plus généralement à chaque effort de rendre l’économie plus performante et plus compétitive et de contribuer à une société plus stable et plus équitable.

Quelles sont les conditions de base nécessaires au Dialogue social, dans l’entreprise ?

  • Des organisations de travailleurs et d’employeurs fortes et indépendantes, qui aient la capacité technique et l’accès aux informations pertinentes leur permettant de participer au dialogue social,
  • Le respect des droits fondamentaux que sont la liberté syndicale et la négociation collective (tels que cités dans les conventions n° 87 et n° 98 de l’OIT),
  • Un soutien institutionnel approprié,
  • Une reconnaissance réciproque entre chaque représentant des partenaires sociaux.

Quel est le rôle des partenaires sociaux dans le renforcement du Dialogue Social ?

LES TRAVAILLEURS  : Les travailleurs et leurs organisations jouent un rôle primordial en matière de dialogue social. Avec les autres partenaires sociaux, les employeurs et les gouvernements, les travailleurs traduisent dans les faits les principes constitutionnels de l’OIT qui sont le tripartisme et le dialogue social, en les mettant en application.Or,pour y parvenir,certaines conditions fondamentales doivent être réunies, à savoir la liberté syndicale et le droit de négociation collective. Le dialogue social est un élément précieux destiné à protéger et à promouvoir les intérêts des travailleurs en introduisant les principes de la démocratie et de la dignité humaine sur le lieu de travail. Il constitue par ailleurs un instrument qui a fait ses preuves dans la gestion des changements sociaux et économiques et qui préserve tout à la fois le consensus et la stabilité au sein de la société. Le dialogue social et la négociation collective permettent aux travailleurs et à leurs organisations d’améliorer les conditions de travail et les salaires et ont, dans bien des cas, étendu la portée de la négociation collective aux questions de protection des travailleurs telles que la sécurité et la santé sur le lieu de travail et les systèmes de sécurité sociale, l’éducation et la formation des travailleurs, et même la participation des travailleurs à la gestion des entreprises. Qu’elles agissent aux plans local, régional, national ou international, les organisations syndicales sont les principaux intermédiaires grâce auxquels les travailleurs participent au dialogue social et sont, de ce fait, considérés comme des instruments indispensables permettant aux personnes actives d’améliorer leur qualité de vie et de promouvoir le développement équitable et durable de la société dans son ensemble.

LES EMPLOYEURS :  Les organisations d’employeurs contribuent activement à aider les pays à mettre en place les conditions nécessaires pour atteindre leurs objectifs en matière d’emploi et de niveau de vie, dans la mesure où elles traduisent les besoins des entreprises mieux que toute autre institution ou que tout membre qui leur est affilié. Elles contribuent à renforcer les bons résultats obtenus par les entreprises en influençant le milieu dans lequel elles exercent leurs activités et en leur fournissant des services permettant d’accroître leur rendement. Elles améliorent également l’efficacité opérationnelle des entreprises en leur fournissant des informations, des conseils et des outils de formation. En tant que partenaires formels dans le tripartisme et le dialogue social, les organisations d’employeurs jouent un rôle fondamental dans le renforcement des relations et une meilleure compréhension, qui constituent les bases du Programme pour le Travail décent.

Pour participer au colloque du dialogue social :

Si vous souhaitez participer au 1er colloque sur le dialogue social, nous vous invitons à consulter notre site internet dédié à l’évènement.

Ensemble donnons-nous les moyens de faire évoluer celui-ci, dans le respect des parties sans contraintes, sans « chantage », sans adversité.

 

Print Friendly, PDF & Email