Formation – Mieux négocier avec vos partenaires sociaux

Les réformes successives de la représentativité et du dialogue social ont fait une large place à la négociation dans l’entreprise. Praticiens des négociations sociales, vous savez que les méthodes et tactiques sont utiles. Mais vous savez également qu’elles ne suffisent pas toujours à éviter les conflits, surtout dans un contexte économique tendu (accord de maintien dans l’emploi, négociation d’un PSE, …). Quel que soit votre niveau de préparation, il reste que la divergence des intérêts peut susciter la méfiance, alourdir le climat et bloquer le processus de négociation. Nous vous proposons une autre manière de concevoir les rapports sociaux. Cette formation, résolument innovante, utilise la méthode de négociation centrée sur les intérêts, alliée à la connaissance des mécanismes relationnels. Elle permet d’actionner durablement les leviers de la confiance.

La théorie économique classique associe la performance de l’entreprise à l’optimisation des facteurs de production que sont le capital et le travail. Une approche plus récente aborde la question de la maîtrise des risques : comment, dans cette perspective, réduire le risque social qui pèse sur l’entreprise ? Celui-ci consiste, soit en l’apparition de tensions sociales susceptibles de déboucher sur des mouvements de grève, soit, de façon moins visible mais autrement coûteuse, sous la forme d’une tendance au désengagement des salariés. Afin de faire face à ce risque, les entreprises doivent s’efforcer de répondre aux attentes des membres de leur personnel. Celles-ci, toutefois, sont devenues complexes. Il ne s’agit plus seulement de rémunération ou de durée du travail, mais également de conditions de travail, de sécurité de l’emploi ou encore, de possibilités d’évolution professionnelle. Reste à savoir ce que souhaitent réellement les gens et quelles sont leurs priorités. A moins de prétendre imposer ses propres choix, l’employeur n’a d’autre choix que de se mettre à leur écoute. Telle est la justification du dialogue social : essayer de se mettre d’accord avec les salariés, par le canal de leurs représentants, sur les priorités susceptibles de répondre à leurs attentes de façon à réduire les risques de tensions et à susciter leur engagement. C’est de ce point de vue qu’il est permis de considérer le dialogue social comme le fondement d’une performance globale et durable. Comme l’affirme le slogan d’une grande entreprise américaine : « la réussite durable est une réussite partagée » ; encore convient-il de se mettre d’accord sur les termes de ce partage.

A qui s’adresse cette formation ?

Pour qui

  • Elus CSE, CSSCT, Délégué syndicaux, RS, Responsable des relations sociales, DRH, Chef d’entreprise, Directeur d’établissement, Responsable de site.
  • Cette formation nécessite une implication personnelle forte.

Prérequis

  • Aucun.

Le programme de la formation

Éviter les risques majeurs en négociation sociale

  • Identifier les situations de blocage.
  • Gérer la méfiance entre les acteurs.
  • Sortir des impasses et des situations d’affrontement.
  • Mettre en œuvre les leviers de la confiance.

 Conduire les négociations et les conflits de manière concertée avec la méthode des intérêts

  • Bâtir le processus de négociation avec vos partenaires.
  • Identifier et formaliser le problème à résoudre.
  • Clarifier les intérêts mutuels.
  • Créer des options et un plan de secours.
  • Évaluer les scénarii et opter pour des solutions satisfaisantes pour les deux parties.
  • Conclure l’accord.

Mettre en pratique ses compétences de négociateur

  • S’entraîner en simulation sur des cas de plus en plus difficiles et complexes.
  • Construire des relations confiantes pour négocier.
  • Mettre en œuvre vos acquis.

Se repérer dans les règles applicables en droit du travail

  • Structure du droit du travail.
  • Articulation entre convention collective et code du travail.
  • Trouver l’information utile.
  • Utiliser le règlement intérieur.

Objectif : Organiser un dialogue constructif sur le travail pour favoriser bien-être, engagement et fidélité des collaborateurs.

VIE & COMPORTEMENT AU TRAVAIL

QVCT : Tout d’abord, à un moment où nous traversons une crise sanitaire qui semble ne pas en finir, une telle actualité permet de rappeler aux institutions que la performance ne peut pas se construire sans agir au quotidien sur la qualité de vie et des conditions de travail. C’est en faisant vivre le débat sur la manière de faire le travail et en associant tous les acteurs de terrain au « travail d’organisation », que celui-ci peut rester un opérateur d’équilibre psychologique, même dans les moments les plus difficiles. 

Service à l’employeur :

Amorcer une démarche QVCT

Préparer un accord

Améliorer l’attractivité métier

Fiche formation : Certificat praticiens des relations sociales
Certificat praticiens des relations sociales

Notre programme pour construire le dialogue social.

Les réformes successives en matière  de dialogue social ont renforcé l’importance de la négociation sociale sur des thèmes élargis pour en faire un levier de performance économique et sociale. Mais la compétitivité se gagne aussi sur le terrain des relations sociales. Au-delà des obligations légales, c’est dans les relations au quotidien avec les différentes instances que se construisent les négociations de demain.

Comment construire des relations durables et instaurer un dialogue de qualité ? Comment mieux comprendre les logiques d’acteurs et les leviers de pouvoir qui président aux relations sociales ? Comment initier d’autres règles du jeu en prenant en compte la conformité juridique et l’opportunité sociale ? Acteurs RH, lors de cette formation aux relations sociales, nous vous apporterons des réponses concrètes à l’ensemble de ces questions et des outils vous permettant de prendre ou reprendre l’initiative sur le terrain social.

Programme de formation

Jour 1 : Comprendre le fonctionnement des relations sociales

  • Intégrer les nouvelles règles issues de la réglementation.
  • Identifier les différents acteurs sociaux : internes, externes.
  • Repérer leurs liens.
  • Identifier ses pratiques à travers l’élaboration d’un diagnostic des relations sociales de son entreprise.
  • Clarifier le rôle des managers de proximité dans le dialogue social.
  • Définir les règles du jeu en termes de dialogue social.

S’approprier les logiques des acteurs syndicaux

  • Évolution du paysage syndical et conséquences au sein des entreprises.
  • Fonctionnement des acteurs syndicaux.
  • Enjeux, stratégies syndicales et logiques de pouvoir.
  • Leviers d’actions.

Jour 2 : Cerner le rôle des acteurs du dialogue social: attributions, droits et obligations

  • Faire évoluer les rôles et les missions des instances du personnel.
  • Identifier les missions des instances représentatives du personnel :
  • Définir des règles du jeu opérationnelles.

Pratiquer les relations sociales au quotidien

  • Préparer et animer les réunions des instances :
    • questions posées, vérification des informations, réponses ;
    • comment conduire les réunions sur le fond et la forme ?
    • que faire en cas de dérive ?
  • Préparer et conduire les réunions des instances :
    • l’ordre du jour, la préparation des dossiers, les convocations ;
    • les consultations obligatoires et leur fréquence ;
    • le suivi.
  • Gérer les relations avec les syndicats :
    • décoder les messages et les revendications ;
    • conduire un entretien de face-à-face ;
    • faire face aux situations tendues.
  • Intégrer de nouveaux acteurs du dialogue sociale

Jour 3,4 et 5 : Construire durablement le dialogue social.

Négocier efficacement dans l’entreprise

  • Maîtriser le dispositif légal de la négociation.
  • Préparer sa stratégie de négociation :
    • définir les objectifs et les principaux scénarii ;
    • élaborer un plan de secours ;
    • construire un plan de communication.
  • Varier les techniques et les tactiques de négociation.
  • Construire une argumentation impactante.
  • Conclure un accord d’entreprise et le communiquer en interne.

Anticiper les tensions sociales

  • Mettre en place une veille sociale appropriée : tableau de bord, indicateurs de suivi…
  • Identifier les facteurs de tensions sociales et agir de manière ciblée.

Résoudre le conflit lorsqu’il survient

  • Comprendre les origines de la naissance d’un conflit et les étapes de sa montée en puissance.
  • Prendre les mesures de première urgence.
  • Mettre en place une cellule de crise : rôle, outils, finalité.
  • Négocier dans un contexte de tensions sociales.
  • Sortir du conflit.
La formation continue

 formation continue
formation continue

La formation continue

La Formation Continue du réseau Groupe instant a pour objectif de vous apporter la solution de formation  la mieux adaptée à vos besoins.

Nous vous proposons une offre large de programmes certifiants, sur mesure ou inter entreprises, des   modules courts, et des parcours métiers éligibles pour la plus part au CPF.

En présentiel ou distantiel, nos prestations ont pour objectifs de former des femmes et des hommes, sur les thématiques du management et la stratégie, de la communication, des relations sociales et du développement personnel…

Notre vocation est d’accompagner les adultes tout au long de leur vie professionnelle afin de pérenniser leur employabilité.

Développer des compétences remarquables tel est notre objectif.

Notre offre de formation sur mesure

L’équipe du Groupe Instant avec l’appui de ses consultants experts et passionnés est en capacité de créer des parcours métiers sur mesure, répondant à vos objectifs stratégiques.

Grâce à une expertise en ingénierie pédagogique innovante, reconnue par nos clients, nous répondons aux nouvelles exigences de la réforme de la formation professionnelle et à vos attentes.

Modules courts

Relations sociales

  1. Manager, développer les collectifs de travail,
  2. Engager une démarche de qualité de vie au travail, qualité des relations humaines,
  3. Certificat des praticiens des relations sociales
  4. Développer une communication efficace avec son équipe et sa hiérarchie,
  5. La résolution des conflits au quotidien.
  6. La CSE, au quotidien

Santé au travail

  1. Référent santé-sécurité au travail
  2. Stress au travail : trouver son équilibre
  3. L’ergonomie pour agir sur les situations de travail
  4. La commission santé sécurité et conditions de travail.
  5. Gérer les émotions et les confits au travail

Développement personnel

  1. S’affirmer et sortir des conflits
  2. Approfondir la connaissance de soi-même et des autres pour mieux travailler ensemble
  3. L’estime de soi, sources d’efficacité professionnelle
  4. Développer son intelligence émotionnelle au travail.

Notre offre de formations diplômantes

Un diplôme pour évoluer :

  1. Titre PRO Gestionnaire de paie
  2. Titre PRO Responsable de petite et moyen structure
  3. Titre PRO Médiateur social aux droits et service
  4. Titre PRO Assistant de direction
  5. Titre PRO Négociation technico-commercial
  6. Titre PRO Agent(e) de Médiation, Information, Services

Michelin réinvente le dialogue social

michelin - dialogue social
michelin – dialogue social

Le groupe Michelin a demandé aux salariés du site de Vannes, menacé de fermeture, de réfléchir à une nouvelle organisation du travail pour atteindre leurs objectifs. Il en résulte un pacte d’avenir qui pérennise l’usine pour cinq ans.

Et de trois! Ce vendredi, le groupe Michelin signe un nouveau pacte d’avenir engageant, après celles de Roanne et la Roche-sur-Yon, son usine de Vannes. Un tel pacte n’a pas d’existence juridique: sa valeur est purement symbolique mais il est pris très au sérieux chez Michelin. «Quand j’ai pris mon poste en 2013, on m’a dit que pour que Michelin conserve son empreinte industrielle en France, les sites allaient devoir monter en compétitivité, explique Rémi de Verdilhac, le patron de Michelin France. Mais cela ne se décrète pas. Nous avons donc réfléchi à ces accords du troisième type, fondés sur la confiance, la responsabilisation de chacun et la conviction que les salariés se préoccuperont bien des clients uniquement si Michelin se préoccupe d’eux.»

Comment réfléchir à une nouvelle organisation du travail  ?

Pour réfléchir à une nouvelle organisation du travail, il faut à notre sens étudier les situations de travail existantes, prendre en considération les compromis réalisés par les travailleurs. C’est en prenant  compte les compromis que les travailleurs réalisent au détriment de l’entreprise, ou au détriment de leur propre santé que Michelin comprendra mieux la manière dont le travail est réalisé. Nous pensons que c’est ainsi que l’on peut améliorer le dialogue social dans l’entreprise, en favorisant des conditions de travail qui prennent en compte le travail réel réalisé par les travailleurs.

Nos ergonomes du travail sont spécialistes des situations de travail, nos méthodes de travail, nous permettent de donner aux entreprises une véritable opportunité pour créer une nouvelle organisation du travail, tout en préservant les intérêts de l’entreprise et sécurisé les travailleurs. Les travailleurs ne devraient pas mettre en danger leur vie pour la gagner.

 


Dialogue social : Contactez nous

nous contacter

Contactez nous, pour développer le dialogue social dans votre entreprise  :

Etablissement  Lyon

Groupe instant – Agora 3

32 grande rue de la guillotière 69007 Lyon

Heures d’ouverture
Du lundi au vendredi : 9h00–17h00
Téléphone : 04 81 09 76 37
Courriel : contact@groupe-instant.eu

Cabinet d’Ergonomie du travail, Médiation, Praticien des relations sociales, nous vous accompagnons au quotidien. Notre volonté étant de développer à vos coté le dialogue social de demain.

Le dialogue social en France :

La France est le pays de l’OCDE où le taux de syndicalisation des salariés est le plus bas (8% pour l’ensemble et 5% dans le secteur privé). Parallèlement, le dialogue social y est moins développé que dans les pays européens. La faiblesse des organisations syndicales, leur représentativité contestée peuvent aboutir à des blocages qui font obstacle à la négociation et multiplient les conflits sociaux. C’est pourquoi les pouvoirs publics tentent depuis une dizaine d’années de réformer les règles du dialogue social.

Une première étape a été franchie avec la loi du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social. Celle-ci renforce le principe majoritaire, selon lequel une convention ou un accord collectif, pour être valable, doit être signé par des organisations syndicales représentatives de la majorité des salariés concernés. Par cette loi, l’Etat s’engage en outre à donner la priorité à la négociation collective pour toute réforme législative touchant au droit du travail. Mais ce sont la loi du 31 janvier 2007 de modernisation du dialogue social, puis celle du 20 août 2008 sur la démocratie syndicale qui engagent une réelle réforme du dialogue social.

Antonio Fernandes, accompagne depuis 1997 les Instances représentatives du personnel à acquérir des compétences indispensables pour la réussite de leur mandat. Il créa également le 1er webzine à destination des IRP : www.instant-ce.com

En 2004, il est nommé par Gérard Larcher à la commission pour la réécriture du Code du travail où il a en charge la présentation du volet Instances Représentative du Personnel.

Pendant 10 ans, il organise le symposium des CE, et dépose un livre blanc auprès des ministres du Travail. En 2005, les participants inscrivent le souhait de pouvoir choisir la durée de leur mandat entre 2 ou 4 ans. La loi n°2005-882 en faveur des PME du 2/08/2005 prend en compte cette mesure. Depuis il n’a cessé d’accompagner les IRP dans leur quotidien.

Aujourd’hui, il est formateur diplômé de l’Université d’Avignon et pays de Vaucluse. Il entame une carrière de chercheur en sociologie du travail auprès de L’ESPE (École supérieure du professorat et de l’enseignement d’Aix-Marseille) où il s’intéresse à l’analyse de l’activité.